samedi 25 janvier 2014

Couloir de la Table, Aiguille du Tour (3544m)




Le prochain projet du GMHM c’est la face Sud du Shishapangma. Encore ? Alors depuis la rentrée c’est retour à l’entrainement physique. Encore ?? Dénivelé en peaux de phoque. Montées descentes sur les pistes des houches. T’en veux encore ??? Fractionné biim ! 5000 m D+ par semaine buuush !
Encore heureux, lorsque les conditions sont bonnes et le temps clément, l’entrainement se passe en montagne. Le cadre est quand même plus joli et les descentes bien plus sympas ! Dans cette optique nous sommes allés au couloir de la table à l’Aiguille du tour, en partant du sommet des grands montets et en remontant le col du passon.


Et pour que la journée soit encore plus agréable, je décide de partir avec 2 sépias qui ne viennent même pas au Shishapangma et qui passent leur temps à parler de base jump. Langage hermétique aux sonorités exotiques… Je regrette mon Iphone et l’amplication entrainement fractionné : Bip…attention pour le prochain palier … 3, 2, 1, Bip … Arghhh.

Je rigole, c’est un réel plaisir d’être en montagne avec Arnaud Bayol. Le pote, le collègue de travail et le partenaire d’entrainement idéal. Toujours motivé quand il s’agit de bourriner et de plus en plus à l’aise dans cette activité un peu abstraite pour lui vilain sudiste : Le ski !


Luc Mongellaz, le skieur, alpiniste, grimpeur, parapentiste et bientôt base-jumper du Te Crew se joint à nous et rajoute encore un peu de bonne humeur à cette cordée.


Mercredi 22 janvier, il fait grand beau, grand bleu sur le massif et, chose rare en 2014, la bonne neige est au rendez vous. La descente sur le glacier d’Argentière est vite avalée, ainsi que la montée au col du passon qui est déja tracée.
Pour la suite nous sommes tout seuls et payons notre trace jusqu’au sommet de l’Aiguille du Tour (3544m).




La descente du couloir de la table (orienté sud) est en neige de printemps, 10 cm revenu sur un fond dur et lisse, un régal.




Manque de neige oblige, il y a juste un petit verrou rocheux à négocier dans le bas du couloir.


La suite de la descente jusqu’au village du tour est en poudreuse de cinéma. A peine 10 traces devant nous, c’est en grandes courbes et en 15 minutes que nous rejoignons le bus qui nous pose aux grands montets.
Superbe journée d’entrainement, sourire aux lèvres 1350m D+ et 3150m D- le tout sous un soleil radieux dans le magnifique terrain de jeux de la vallée de Chamonix.
A peine le temps d’avaler une bière (on ne rigole pas avec les crampes en mode entrainement ;) et Arnaud file chercher ses enfants à l’école. Le papa freeride idéal quoi ! Surtout qu’une fois les bambins couchés il monte les images Gopro pour réaliser le sympathique petit film que voici :

video

Pour voir le film en HD : http://youtu.be/aB9DK6DyIx4
Merci les gars, à refaire.


Matériel :

-       Skis de randonné (Skis larges agréables sur cette sortie plutôt orientée descente)
-       Matos de sécurité pour évoluer sur un glacier + corde.
-       Crampons, piolet (l’arête depuis le haut du couloir jusqu'au sommet de l’aiguille du tour est en mixte)
-       Casque ;)

Topo :

 Anselme Baud, Mont-Blanc, Aiguille rouge à skis.

Tonio


dimanche 12 janvier 2014

Pilastro Lomasti - La Rossa e il Vampirla



Adapt to conditions. It might be the most important part of the guide work. It could be on the route, choosing to continue or not (depending on conditions, weather, mood, motivation and  fitness) It could be just entering the route, choosing to climb the line on left or right if conditions seem to be better. Or it could be at home when you plan your climbing/skiing/mountaineering project.



Here are the actual conditions : Weather is really warm in chamonix for a 10 th of january. There are no ice falls, gullies are completly dry and snow conditions are disgusting… What is left is dry tooling, but while a sunny day it’s bit a pitty. So our choice finally lead us to rock climbing in the warm valley of Aosta on a southwest wall : Pilastro Lomasti. We have chosen the route « La rossa e il Vampirla » known to be really homogeneous (6a,6a,6a+,6b,6a,6a) and on a perfect Gneiss. Indeed the rock is really perfect there : crimps, pockets, cracks … really solid and slightly slaby. A real pleasure for fingers.




The light shines on the wall from 12 to 16h in January, just enough time to have a perfect sunny and amazing climbing day.

So when conditions are rotten in Chamonix massif, don’t be shy to cross the tunnel and visit this friendly, sunny and lovely Aosta Valley.



The famous Courmayeur guide Arnaud Clavel had the same idea as us today. It shows it was a not so bad idea and we adapt quite well to conditions.

Access : Highway A5 exit on Verres, then follow Arnad. Once past the village follow Machaby and park at the end of the road. (Maximum 2h from Chamonix). Start walking towards Machaby little village (really beautifull) and then follow signs (Pilastro Lomasti) until bottom of the route (45 minutes of pleasant hiking).




Gear : 2*50 m ropes, 14 quickdraws, Helmets, Harness, Climbing shoes and Chalk.

Guide Book : Mani Nude 2, Arampicata sportiva in Valle d’Aosta.

Antoine & Ena